Contagion Positive - Claudie Haigneré

2. Faire Confiance

Claudie Haigneré

Extrait de la discussion entre Claudie Haigneré – scientifique, spationaute et femme politique française – et Eric Bellion lors du Vendée Globe.

Je trouve que ce partage de l’aventure humaine c’est quelque chose de formidable à notre époque, tellement troublée par ailleurs, que quand certains peuvent vous permettre de lever les yeux au delà de l’horizon, au delà des bases comme vous le faites, on en a vraiment besoin, c’est superbe.

Dans ces milieux extrêmes, que ce soit l’espace, que ce soit la mer, on ne peut pas être préparé à toutes les situations parce qu’il n’y a pas de reproduction possible de ce qu’on va connaître, et c’est ça qui est magnifique ! C’est là où il faut continuer d’avoir de l’appétit et du désir de découvrir les limites et quand on les as trouvées, d’aller au delà quand il faut pousser la frontière.

On ne sait jamais où sont nos limites et nos capacités. Ce n’est que en poussant un peu plus loin qu’on peut découvrir si il y a des limites ou pas et si on peut les dépasser. C’est effectivement une caractéristique de l’aventure !

J’ai eu la chance de faire 2 missions spatiales, de vivre pratiquement 10 années à la cité des étoiles à Moscou, pour me préparer avec des entrainements successifs ; l’aventure c’est pas simplement le temps de la mission, c’est pas simplement vos journées en mer.

L’aventure c’était aussi pour moi l’aventure humaine, travailler avec des russes, des américains, avec des pilotes de bombardiers anciens héros de l’union soviétique, tout autant qu’avec des scientifiques géophysiciens, ou des ingénieurs canadiens. Toute cette diversité représente pour moi une part de l’aventure qui est la partie humaine de l’aventure, que j’ai vraiment adoré. On est beaucoup plus intelligents quand on est plusieurs à réfléchir au problème.

Les aventures d’exploration sont inspirantes ; c’est ce qui nous permet de sortir effectivement d’un avenir qu’on va subir pour un avenir au contraire qu’on va créer, qu’on va porter, qu’on va avoir envie de définir, et c’est à nous de le créer cet avenir. Si on reste dans une position recroquevillée à ne reproduire que les comportements précédents ou à subir des contraintes qui sont mises par les autres, bien évidemment c’est quand même très limitatif.

Claudie Haigneré

Pin It on Pinterest

Shares